Royaume-Uni

Cornelia
Parker

Biographie

Née dans le Cheshire en Angleterre en 1956, Cornelia Parker obtient en 1982 une maîtrise de Beaux-Arts à l’Université de Reading. En 1997, elle est nominée pour le Turner Prize, la plus grande récompense artistique anglaise. L’année suivante, elle expose au MoMA de New York le tableau Meteorite Lands on the Houses of Parliament, consistant en l’empreinte laissée par un morceau de météorite sur une carte de Londres. Parmi ses autres travaux importants figure l’installation The Distance (A Kiss With String Attached) (2003), pour laquelle Cornelia Parker attache la sculpture du Baiser de Rodin à la Tate Gallery de Londres avec une corde d’un mile de long. 

Son travail a fait l'objet de nombreuses expositions à travers le monde, notamment à la Serpentine Gallery de Londres, à l'ICA de Boston et à la Biennale de Venise. Plus récemment, elle a exposé au Metropolitan Museum of Art en 2016 ou au Whitworth Museum de Manchester en 2017. Cornelia Parker est membre de la Royal Academy of Arts de Londres, Officier de l'ordre de l'Empire britannique et a été élue « Artiste officielle » pour l'élection générale de 2017 au Royaume-Uni. Une monographie lui est consacrée en 2013 par l’éditeur Thames & Hudson. Cornelia Parker vit et travaille à Londres.

L'artiste et son œuvre

Les œuvres de Cornelia Parker racontent toujours une histoire poétique, anecdotique ou légendaire. L’artiste s’intéresse en effet à la mémoire et aux souvenirs que la matière nous transmet. Tout objet possède à ses yeux un potentiel artistique qu’elle cherche à révéler dans des médiums variés. Elle réalise ainsi des photographies d’objets ayant appartenu à des personnages célèbres comme Sigmund Freud, Albert Einstein ou les sœurs Brontë, ou expose de modestes reliques de figures célèbres ou anonymes du passé. Elle travaille également avec l’idée de destruction. Elle a notamment fait dynamiter une cabane de jardin par des soldats avant d’en suspendre les fragments éclairés de l’intérieur, figeant à jamais le fugace instant de l’explosion. L’artiste collabore par ailleurs à la conception d’événements pyrotechniques. Nombre de ses œuvres mettent en évidence la force de gravité ou sa suspension, exposant par exemple, flottant énigmatiquement, des objets écrasés par un rouleau compresseur, ou un orchestre silencieux d’instruments en cuivre suspendus en cercle. La célèbre actrice Tilda Swinton s’est prêtée à une de ses performances en Angleterre, où elle figurait endormie dans une vitrine, entourée d’objets ayant appartenu à des personnalités comme la reine Victoria ou Charles Dickens. 

Prison Wall Abstract (A Man Escaped) est constitué d’une série de douze photographies représentant les détails du mur de la prison de Pentonville, à Londres, devant lequel Parker passait chaque jour sur le chemin de son atelier, fascinée par les retouches qu’y opéraient au mastic blanc des ouvriers. Quelques heures seulement après qu’elle eut réalisé sa série, un meurtrier s’échappait de la prison en escaladant le mur qu’elle avait photographié. Les deux dessins Poison and Antidote évoquent des formes de Rorschach, l’encre étant mélangée à du poison de serpent et à de l’antivenin. Les œuvres de Cornelia Parker nous invitent ainsi à les découvrir ainsi avec un regard double. Les formes et les compositions visuelles dont nous admirons la beauté témoignent en même temps d’événements singuliers, que l’artiste transcende.

Les œuvres

06
Collection of contemporary art