Cuba

Los
Carpinteros

Biographie

Los Carpinteros (soit « les menuisiers », car, durant leurs études, faute de matériaux disponibles, ils plaçaient le bois au cœur de leur création) est un collectif d’artistes créé en 1992 à la Havane. Constitué au départ de trois Cubains diplômés en 1994 de l’Instituto Superior de Arte à La Havane : Marco Antonio Castillo Valdés (né en 1971 à Camaguey), Dagoberto Rodríguez Sánchez (né en 1969 à Caibarién, Las Villas), et Alexandre Arrechea Jesús Zambrano (né en 1970 à Trinidad, Las Villas), le collectif démarre son activité du temps des études, puis, en 2003, se réduit au duo Valdés-Sánchez. Tous deux vivent et travaillent à La Havane à Cuba et à Madrid, notamment pour la réalisation de pièces qui ne peuvent être produites dans leur pays d’origine.

Les œuvres de Los Carpinteros sont présentes dans de nombreuses collections privées et publiques telles que celles du Museum of Contemporary Art à Los Angeles, du MoMa à New York, de la Tate Gallery à Londres, du Museo Nacional de Bellas Artes de la Havana, du Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía, à Madrid, ou du Museum of Fine Arts à Houston. Ils ont exposé à Cuba, en Europe, en Amérique du Nord et ont reçu de nombreux prix.

L'artiste et son œuvre

Sculptures, installations ou performances, complétées par des vidéos ou des dessins aquarellés, les travaux principalement tridimensionnels du collectif Los Carpinteros cherchent à comprendre et à questionner l’aspect fonctionnel de l’architecture et du design, et également des objets usuels du quotidien. Faisant fi des lois de la nature – les bâtiments qu’ils imaginent peuvent apparaître aussi petits que des meubles, et les outils aussi grands que des tours de briques –, les pièces du duo occupent une place ambiguë entre conceptualisme, activisme et formalisme. Malgré une apparence parfois légère et humoristique au premier abord, les pièces qu’ils conçoivent revêtent habituellement un caractère critique, voire politique.

Cette dichotomie leur permet d’examiner la relation entre l’art et la société, la forme et la fonction, l’aspect pratique et la superficialité. L’expérimentation des lieux ou des objets qu’ils créent est le mot d’ordre. Et les aquarelles qu’ils réalisent sont à comprendre comme des plans architecturaux de constructions très élaborées. Rehaussées de teintes délicates, elles offrent une palette de possibilités et d’inspirations pour la fabrication d’œuvres à venir, bien que certaines restent seulement à l’état de croquis préparatoires et imaginaires. Dans tous les cas, quel que soit leur devenir, elles permettent d’ouvrir la discussion et la réflexion sur le bâti et de vérifier une fois encore l’espace qui réside « entre le fonctionnel et le non-fonctionnel ».

Les œuvres

01
Collection of contemporary art